BREIZH COLA LE RETOUR

Publié le par de todorovic yann

Radio France : LE COLA MILITANT (extraits de l'article et photo de Radio-France) © Radio France
Aux côtés du cidre ou des bières traditionnelles
le Breizh Cola s'est trouvé une place.

Lorsqu'il évoque son Breizh Cola, Bernard Lancelot a le sourire. Avec cette boisson gazeuse, il chasse sur les mêmes terres que les multinationales. Mais son domaine est plus restreint que celui des géants du soda. Breizh Cola n'a pas l'ambition de conquérir le monde. Bernard Lancelot veut garder le caractère régional de son produit. Son objectif est ailleurs : faire passer un message aux multinationales. "Au lieu que ce soit un produit fait sous licence américaine ça peut être un produit fait par des Bretons aujourd'hui et pourquoi pas des Alsaciens ou des Auvergnats demain. On se dit qu'on peut encore égratigner aujourd'hui les multinationales."

A l'origine, Breizh Cola est le fruit d'une prise de conscience. Lors d'un voyage au Guatemala il y a 7 ans, Bernard Lancelot est choqué de voir des bouteilles d'un Cola américain dans le logis d'un chef indien en pleine jungle. Face à cette mainmise économique et culturelle, il décide d’agir. L'année dernière, ses partenaires lui proposent de créer un soda. Il dit oui sans tergiverser. Ni "anti-mondialiste ni anti-américain", son but n'est pas d'alimenter les polémiques. Mais le côté irréductible gaulois face au géant d'Outre Atlantique rend souvent le produit sympathique auprès des consommateurs, surtout dans le contexte international actuel. En Bretagne, son goût a séduit plusieurs tenanciers de bars qui l'ont mis sur leur carte à la place de la boisson d'Atlanta. L'année dernière il s'est vendu 500.000 bouteilles de Breizh Cola. Cette année, Bernard Lancelot table sur un million. Des chiffres sans rapport avec les ventes colossales des multinationales du soda mais qui satisfont pleinement le brasseur breton.


Breizh Cola, l'autre cola du Phare Ouest...

 

THE SITE OF BREIZH COLA : http://www.breizhcola.fr/colas.html

 

Publié dans PUBLICITE

Commenter cet article