CHAMPIGNY - JOINVILLE A la découverte du terroir auvergnat

Publié le par yann de ..

CHAMPIGNY - JOINVILLE

A la découverte du terroir auvergnat

 

 

C'est par une météo assez pessimiste que nous quittons Champigny. Un voya­ge de 4 jours pour 36 participants en direction de l'Auvergne avec un car tou­jours conduit par André devenu un ami, qui fait parti de tous nos voyages.

Notre premier arrêt sera le château de Chambord, magnifique palais construit sous le règne de François 1er, avec une importante collection dans les nombreu­ses salles et le prodigieux escalier à dou­ble révolution.

Déjeuner à Bourges avant d'aller à not­re hôtel -restaurant «Le Mont Chalusset» à Châtel-Guyon, accueil chaleureux de la direction et distribution des chambres toutes confortables. Avant le dîner, nous avons souhaité l'anniversaire de Ginette avec un petit cadeau.

Le lendemain matin, départ pour Murât Le Quaire, au scénomusée de la «La Toinette et Julien». Emerveillement devant une visite originale reconstituant la vie d'autrefois au siècle dernier. Leur histoire très émouvante nous est contée dans une grange.

Julien citadin, licencié et sans travail, se sent humilié et décide de rentrer au pays définitivement, et d'y attendre son épouse, enseignante à la ville. Elle finit par obtenir sa mutation pour enseigner au village.

Le midi, le restaurant de l'Hôtel du Palais au Mont Dore, nous a ouvert ses portes, sous la pluie, pour un repas au cours duquel Marie, en costume régional, a joué de la «vielle».

La météo étant trop mauvaise pour l'ascension du Sancy, nous nous som­mes dirigés vers Saint Nectaire, pour la visite d'une fromagerie, suivie d'une dégustation

Avant de repartir, visite d'une basi­lique pour y mettre un cierge, afin de fai­re revenir le soleil... Pour terminer la jour­née, visite à pied du château de Murol, où seul quelques téméraires ont fait l'ascen­sion escarpée contre vent et pluie froide.

Dimanche, départ pour Vulcania, parc européen du volcanisme. Une magnifique réalisation qui nous entraîne dans une exploration spectaculaire (écran géant, film en relief...), au centre de la terre, avec le grondement des manifestations volcaniques et une salle d'explosion de météo­rites.

Déjeuner à la cafétéria, suivie de la visi­te de la ville médiévale de Thiers, capita­le de la coutellerie, ses petites rues en pentes qu'il a fallu remonter. Visite d'un très musée, riche de milliers d'objets et son atelier de fabrication très dur et bruyant.

Retour à l'hôtel où un apéritif a été offert par l'amicale, en ce jour de la fête des mères, suivi d'un repas, comme tou­jours «allégé...».

La veille au soir, notre grande amie Jacqueline Feltz avait fredonné des chan­sons dont le «Loguivy de la mer», à la mémoire des marins disparus. Un couple d'ivoiriens en cure, intéressé, nous a invi­té à boire une coupe de Champagne. Lui était retraité de la police de son pays, et nous a dit connaître une amicale breton­ne à Abidjan. Je vous laisse deviner la suite...

Dernier jour, très intéressant visite du moulin à eau de Richard le Bas à Ambert. C'est une fabrique de papier de luxe, tout y est fabriqué à la main avec comme matière première, des chiffons blancs

en coton ou lin.

 

Toujours à Ambert, musée de la Fourme (fromage fabriqué exclusivement avec du lait de vache Salers et Montbéliardes) avec visite et dégustation.

Avant notre départ, c'est au restaurant «La Chaumière» que l'on nous a servi une «énorme» assiette de potée auvergnate, attendue et appréciée.

Retour en chanson et dans la bonne humeur, dans la soirée.

Voyage agréable et très réussi et nous remercions Jacqueline et André pour cet­te bonne programmation.

Nous vous donnons rendez-vous pour la sortie à Meaux et le Fest Noz.

Georges Chavel

bretagne ile de france juillet - aout 2003

Commenter cet article